Dominica Vaughan

Dominica Vaughan

Dominica Vaughan - About the Artist Dominica Vaughan - Les Mots d'Artiste
My most recent work is a collection of portraits depicting mostly french singers (Barbara...), actors (Gérard Depardieu...) and writers (Colette...) all of whom, I discovered and in some cases, rediscovered while I was living in Paris. 

L'Offrande (2007) is the last painting I did in Paris. I was lucky enough to have a model pose for me with a shroud cocooning her seemingly chilled body and offering herself up. I have always been drawn to Bernini's sculpture The Ecstasy of St Theresa (1647-52) and the various interpretations of the artist's intentions. I had rediscovered a small study stored away in my studio which I had done in 2005. I had made layers of imprints of my palms using a progressively darker colour each time. The result of literally twisting the paint in the backgroung and over the palm imprints, produced the effect of a handful of rose petals scattering themselves at the viewer – like a poetic offering. I incoporated elements of this study into the painting. 

The L'Intimité (2006) pen and ink drawings relate to the art of Tantric sex. I used the pointillist technique, tapping into the paper with the ink, like a sculptor taps into rock to create form, particularly in the case of ancient Indian erotic art. 

The eight paintings of La Chambre Rouge (2005) were inspired by a Japanese erotic pillow book*. A series of minute intricate monochromatic erotic images carved into eight pieces of beautifully curved ivory. They are carefully linked together with string in order to roll them out 'to reveal' or roll them up 'to conceal'. I have magnified these images onto eight canvases. Each of these rich red paintings take on the appearance of a screen, each representing a warm, sensual scene of intimate erotic pleasure and delight. 

The portrait series Le Grand Duc, Flaming June, Icarus, Le Carnaval and Femme aux Plumes were all produced in Paris, 2005. They depict people isolated and framed with a new identity in an imaginative background. I continued to use the process of applying paint in layers, 'pushing' and 'pulling' it over the surface plane then obliterating the image with a dark ground. Scraping back and dissolving this 'shroud' allowed the figure to re-emerge and harmoniously place itself in its infinite universe. 

This work was preceded by the paintings entitled L'Esclavage (2004) - the first paintings I produced in Paris since I arrived there in 2003. These erotic images frame a female form obscured by an organic mesh that is in the process of decay. The environment is dark and claustrophobic with only glimpses of light, like a feeble torch searching for a missing person in the dark. There is a sense of menace and submission. 

During the year (2002) before I decided to move to Paris, I produced a series of paintings and drawings entitled Beyond Skin. We are constantly in a process of change. When one is aware of feeling 'blocked' or 'trapped', that is the time when fundamental changes are taking place within us. One can deny what is happening or accept it by discarding the old skin and emerging ready to push oneself forward. 

In 2000/1, I was working on the Resurrection Series. Experiences in life can 'bury' one for a time but there is always hope of regeneration and growth. If one feels 'half dead', then one is also 'half alive'. 

In England (1999), I was a First Prize winner for the painting Untitled. This painting is of a brooding female form in the process of emerging to the surface of the canvas, her presence felt but her identity withheld. This led me immediately on to the paintings entitled Emergence (1999). The figure more evident, no longer consumed by its environment but freed from it. 

In 1998, the Inner Rhythm was semi-abstract. I was experimenting with the idea of expressing the human emotional response to music. The body and mind consumed into a trance by the aural stimulation to music. The body and environment fusing into one. 

At the beginning of my journey as an artist, I created large abstract paintings Freeing the Spirit. I wanted to express my interior landscape through vibrant colours and gestural markmaking 

* Shunga scrolls from the 12th to the 18th centuries are the famous Japanese erotic pillow books and were comprised of illustrations as well as erotic poems, stories and legends.

Mon travail le plus récent concerne des portraits, pour la plupart des chanteurs (Barbara...) des acteurs (Gérard Depardieu..) et des écrivains (Colette..), tous ce que j'ai découvert et dans certaines cas, redécouvert pendant le temps que j'habitais à Paris.  

L'Offrande (2007) est la dernière peinture que j'ai faite à Paris. J'avais la chance d'avoir un modèle qui posait pour moi enveloppant d'un linceul son corps transi et offert. J'ai toujours été attirée par la sculpture de Bernini L'Extase de Ste Thérèse ( 1647-52) et les interprétations des intentions de l'artiste. J'ai redécouvert une petite étude mise de côté dans mon studio réalisée en 2005. En fait réalisée par une succession d'impression de mes doigts utilisant des couleurs progressivement plus sombres. Le rendu du travail de la peinture de fond et des empreintes donne le sentiment d'une main pleine de pétales de roses qui s'éparpillent vers le spectateur comme une offrande poétique. J'ai utilisé les éléments de cette étude dans l'offrande. 

Les dessins de L'Intimité (Paris,2006) en encre sur papier sont apparentés à l'art du sexe tantrique. J'ai utilisé la technique pointillé frappant sur la surface de paper avec l'encre, comme un sculpteur tape la roche pour créer la forme, notamment dans l'art érotique Indien. 

Les huit peintures de La Chambre Rouge (Paris 2005) furent inspirées par un ancien livre d'oreiller japonais*. Une série de délicates et surprenantes images gravées sur 8 pièces d'ivoire courbées. Ces images sont soigneusement reliées ensemble par un lacis ce qui permet de dérouler l'ensemble pour révéler le travail ou de le rouler pour le dissimuler. 

Mes portraits de l'an 2005 à Paris, sont les personnes à qui je confère une nouvelle identité dans un arrière plan imaginaire: Le Grand Duc, Flaming June, Icarus, Le Carnaval et La Femme aux Plumes. Je continuais d'utiliser le procédé d'application de la peinture en couches multiples que je travaille et que je masque ensuite avec une dominante sombre. L'érosion et la dissolution de ce linceul peret à la personne d'émerger au sein d'un univers infini. 

Ce travail est précédé par des peinture intitulées L'Esclavage (Paris,2004). Ces images érotiques représentent une forme femelle obscurcie par une trame organique qui se désagrège. L'environnement est sombre, oppressant avec juste des éclats de lumière comme une torch faiblissante à la recherche d'une personne disparue dans l'obscurité. Il règne une atmosphère de menace et de soumission. 

Au cours de l'année 2002, j'ai travaillé sur une série de peintures et de dessins, intitulée Au-delà de la peau. Nous sommes constamment dans un processus de changement. Même lorsque nous nous sentons acculés, c'est très souvent à ces moments que des changements fondamentaux s'opèrent à l'intérieur de nous. Certains peuvent nier ce qui se passe ou bien l'accepter, ils se débarrassent de leur ancienne peau puis émergent; et sont prêt à aller de l'avant. 

Au cours de la période 2000/2001, je travaillais sur la série Résurrection. Les expériences de la vie nous enterrent parfois vivant, mais il y a toujours un espoir de régénération de développement. Si nous nous sentons à moitié mort, c'est que nous sommes aussi à moitié vivant. 

En Angleterre 1999, j'ai remporté le premier prix pour la peinture Sans Titre. Ce tableau représente une forme femelle confinée en train d'émerger à la surface de la toile, sa présence intangible est palpable mais son identité demeure. Ce travail m'a immédiatement mené sur la série intitulée Emergence (1999). Les formes sont plus évidentes non pas dominées par l'environnement mais libérées de ce dernier. 

En 1998, la série Rythme Intérieur est semi abstraite. Je m'adonnais à une expérimentation avec l'idée d'exprimer la réponse émotionnelle de l'être humain face à la musique. Le corps et l'esprit consumés en une transe par la stimulation de la musique. Le corps et l'environnement fusionnant pour ne faire qu'un. 

Au début de ma vie d'artiste, je créais de grandes peintures abstraite: Libérez L'Esprit; Je voulais exprimer mon paysage émotionnel intérieur à travers des couleurs vibrantes et des illustrations gestuelles. Les images qui en ont émergé sont entièrement intuitives, une relation entre l'exploration et l'esprit. 

* Les rouleaux Shunga du 12 ème au 18 ème siècles sont les biens connus livre d'oreiller Japonais et sont constitués d'illustrations, de poème érotiques, d'histoires et de légendes.

Artwork

This is just a small selection of the artist's work.

For more information, please contact Dominica at dominicavaughan@hotmail.com

Dalle Belluci

Béatrice Dalle 2012 Oil on canvas 60.5 x 45 cm £1200

Monica Bellucci 2013 Oil on canvas 60.5 x 45 cm £1200

Cocker Morrison

Jo Cocker 2013 Oil on canvas 40 x 40 cm £700

Jim Morrison 2012 Oil on canvas 40 x 40 cm £700

Depardieu Florian

Gérard Depardieu 2012 Oil on canvas 40 x 40 cm NFS

Florian 2012 Oil on canvas 40 x 40 cm NFS